Lena de Calais

Ciao Fabrizio,
Are you still in india ?
Tiens, un petit poème. J'ai pompé ton texte.

Les êtres  qui défilent  semblent des huîtres à perles toutes plus magiques et différentes les unes des autres
mais ils se verrouillent en douce dès que la vie leur demande de danser.

 

Vague, dans la brume.
Je suis tordu comme un chemin.

 

Chaque personne rencontrée dissimule une libération, une survie, une porte, une lutte, une résistance.
Je me demandais pourquoi on n’applaudit pas tous ces êtres qui surgissent, après tous les précipices qu’ils ont surmontés.

 

Il met le nez dans le monde
Dans les zones de  turbulences

 

Si tu as quelque chose à me dire, viens me voir

.